Récolte, séchage & curing

Tout d’abord, il est indispensable, durant les dernières semaines de la période de floraison de vos plants de cannabis, de ne plus utiliser de nutriments et engrais. Donc de rincer vos plantes à l’eau propre pour les nettoyer. Cela garantit un meilleur résultat pour votre récolte avec des têtes/fleurs purs, sans goûts d’engrais ni d’excès de sels minéraux.

Pour savoir si ses plantes de cannabis sont arrivés à maturité, et donc prêtes à récoltées, il suffit d’observer la couleur des trichomes. De l’orange, du mauve, du marron ou du rouge peuvent apparaître selon les espèces. D’abord du transparent au laiteux, puis du laiteux à l’ambré. Les grappes de fleurs sont à présent si gonflées qu’on dirait qu’elles ont été retournées à l’envers. Ce sont les signes qu’il est temps de récolter les fruits de votre travail.

  • Pour un contenu plus élevé en THC, récoltez quand les trichomes sont 20-30 % ambrés.
  • Pour un profil plus élargi en cannabinoïdes, récoltez quand les trichomes sont à 60-80 % ambrés.

Surveillez attentivement les différences, car elles peuvent changer complètement en vingt-quatre heures.

Certains taillent sur pied, c’est à dire qu’ils éliminent toutes les feuilles quand le plant est encore en terre, puis ils coupent ensuite le plant. Faites pendre les branches pour les sécher, ou mettez les têtes coupées sur un filet de séchage. Certains ne coupent que les grosses feuilles et pendent le plant tout entier. Il n’y a pas de règles fixes, si ce n’est de faire attention en manipulant. Vous devez déranger le moins possible les délicats trichomes.

Faites sécher vos têtes dans un endroit frais et obscur avec peu d’humidité. Idéalement, c’est un processus très lent qui prend au minimum deux semaines. La chlorophylle se dégrade et le vert de la croissance est remplacé par des couleurs différentes selon la variété. Fauve, bronze, un vert pâle ou même du bleu foncé ou du violet, autant de couleurs pouvant émerger alors que les vraies colorations surgissent dans les têtes sèches.

Arrivé à cette étape, remplissez sans tasser un bocal en verre bien scellé avec votre trésor. Ouvrez le couvercle du bocal pour le faire « respirer » une fois par jour durant les deux premières semaines. Ceci libère l’humidité accumulée qui pourrait faire moisir vos têtes. Une fois les fleurs sèches au toucher, ne faites respirer le bocal qu’une fois par semaine. Vous ne voudriez pas que des semaines de travail acharné soient gâchées par un manque d’attention.

Vous pouvez prolonger le curing autant que vous le voulez. Rappelez-vous que les composés psychotropes perdent une molécule d’eau avec un bon curing et deviennent ainsi plus psychoactifs. Ceci prend au minimum six semaines dans des conditions idéales. Plus le curing est long, mieux c’est. Gardez vos bocaux dans un endroit frais et obscur. Le THC se décompose en d’autres cannabinoïdes quand il est exposé à la lumière.

Si vous n’êtes pas certain du degré de séchage de vos têtes, goûtez des échantillons au fur et à mesure pour avoir une référence future. Le cannabis séché n’a jamais un aspect totalement sec, à cause du côté cireux des résines. Vous développerez rapidement l’habitude et les sensations. Savourer son propre cannabis cultivé maison n’est pas si difficile. Avec de l’attention et de la patience, on peut vraiment obtenir de supers résultats, même dans les espaces les plus petits.

zeCBD recueille les avis, critiques et commentaires de clients.

      Donnez votre avis sur ce CBD shop

      Créer un nouveau compte
      Réinitialiser le mot de passe